09.12.2022

3 minutes of reading

FacebookTwitterLinkedInImprimer

Table ronde sur les enjeux liés à la consommation croissante de métaux dans le cadre de la transition énergétique, notamment en termes d’approvisionnement, de géopolitique, de coûts et d’impact environnemental

Les évènements climatiques subis cet été faisant écho à ceux subis six mois plus tôt en Australie ont convaincu les populations de la réalité du changement climatique qui se manifeste, plus rapidement et plus fortement que prévu, demandant une mise en œuvre rapide et forte de la transition énergétique.

Si la transition énergétique est perçue par l’Occident comme une opportunité de recouvrer une forme de souveraineté énergétique, elle entraînera cependant une consommation accrue de matières premières telles que le nickel, le cuivre ou le cobalt. Au niveau mondial, l’Agence internationale de l’énergie estime que l’atteinte de la trajectoire « zéro émission nette en 2050 » nécessitera de consommer six fois plus de minéraux en 2040 qu’aujourd’hui, lesquels sont localisés dans un nombre limité de pays dont la Chine.

Dans ce contexte, l’ensemble des acteurs, pouvoirs publics, compagnies minières, chercheurs mais aussi consommateurs doivent se mobiliser pour limiter les besoins et les risques d’approvisionnement, et ainsi éviter qu’une dépendance excessive aux métaux ne vienne prendre le relais de celle aux énergies fossiles.

Seront notamment abordées les questions suivantes :

  • Quelles politiques publiques pour sécuriser l’approvisionnement européen en métaux critiques ?
  • Les enjeux économiques, environnementaux et géopolitiques de l’activité minière.
  • Quelles transformations sur les différents marchés de matières premières ?
  • Quelles solutions pour réduire la consommation de métaux (recyclage, sobriété, etc.)?
     

Date : Vendredi 9 décembre 2022     |      Heure : 9h - 10h30

> Inscription à la table ronde en présentiel (L’Apostrophe, 83 avenue Marceau, Paris 16e)

> Inscription à la table ronde en webinaire Zoom  
 

Pierre-Franck Chevet - © IFPEN

Ouverture par Pierre-Franck Chevet, Président d'IFPEN
 

François Kalaydjian Animée par François Kalaydjian, Directeur Économie et Veille, IFPEN

Avec la participation de :

Emmanuel Hache

Emmanuel Hache, Economiste-prospectiviste, IFPEN
Julien Hardelin Julien Hardelin, Chef du bureau de la biodiversité et des ressources, CGDD, Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
Benjamin Louvet Benjamin Louvet, Gérant spécialiste matières premières, OFI AM
Julien Masson Julien Masson, Directeur Stratégie Groupe, Eramet

       Contact rdv@ifpen.fr - 01 47 52 67 21                  #RDVifpen