21.02.2017

2 minutes of reading

FacebookTwitterLinkedInPrint

L'analyse par :

Emmanuel-Hache.jpg

 

 
Emmanuel Hache,
économiste à IFPEN   

                             

Marine-Simoen.jpg

 

Marine Simoën,
ingénieure de recherche en économie à IFPEN

à lire sur le site Web :

 

Logo-The-Conversation.jpg

 

Avec la nomination de deux climatosceptiques (Rick Perry et Scott Pruitt) et la désignation de Rex Tillerson (ex-PDG d’ExxonMobil) comme secrétaire d’État, la politique énergétique américaine s’annonce plus carbonée et éloignée des préoccupations environnementales mondiales.
>> Trump, le nouveau roi du pétrole ?

Avec la nouvelle administration en place à Washington, le secteur du charbon fournit une bonne illustration des nombreuses dérégulations annoncées par Trump.
>> Le coup de grisou de l’administration Trump

En misant sur le protectionnisme et les énergies fossiles, le nouveau président américain déroule le tapis rouge à la Chine.
>> Stratégie énergétique de Trump, Pékin pourra lui dire merci