08.12.2017

2 minutes of reading

FacebookTwitterLinkedInPrint

Prix Nobel de Physique en 1991, Pierre-Gilles de Gennes a siégé au Conseil scientifique d’IFPEN de 1985 à 1990.

Nous nous associons donc à l’hommage conjoint qui lui est rendu par la Société chimique de France et la Société française de Physique, à l’occasion des 10 ans de sa disparition.

 

Pierre-Gilles-de-Gennes-c-L-actualite-chimique.jpg

Cet hommage, rendu au travers d’un bouquet d’articles dédiés dans la revue l’Actualité chimique de décembre 2017, a été l’occasion de mentionner les nombreux apports des travaux de Pierre-Gilles de Gennes à l’innovation en France dans de multiples domaines industriels.

Pour IFPEN, ce sont deux de ses anciens élèves à l’ESPCI*, Yannick Peysson et Benjamin Herzhaft , qui dans un court article rappellent et illustrent l’impact des concepts développés par Pierre-Gilles de Gennes sur l’orientation des actions de recherche d’IFPEN. L’approche qu’il a proposée, couplant raisonnement par ordres de grandeurs et détermination des mécanismes physiques dominants, a ainsi permis d’aborder des problèmes applicatifs extrêmement complexes comme les écoulements multiphasiques dans des milieux poreux naturels et d’apporter des éléments de compréhension déterminants.

Cette approche des systèmes complexes, qui a eu un large écho dans la communauté scientifique, demeure aujourd’hui un héritage précieux qu’IFPEN entend mettre à profit pour relever les défis énergétiques du 21e siècle.
   

* École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris