10.12.2019

2 minutes of reading

FacebookTwitterLinkedInPrint

Les 21 et 22 novembre 2019, s’est tenu le séminaire de clôture du projet Pamela au Centre scientifique et technique de Total à Pau. Démarré en 2013 et coordonné par l’Ifremer et le groupe Total, ce projet a impliqué plus de 150 chercheurs et ingénieurs associant IFPEN, CNRS, université de Bretagne occidentale, Sorbonne Université, université de Rennes 1.

L’objectif de ce consortium : développer les connaissances scientifiques sur les thématiques clés des marges continentales, ces zones sous-marines frontières entre continent et océan, et acquérir de nouvelles données sur les fluides contenus dans les émissions en domaine marin profond. L’acquisition de ces données s’est étendue à trois zones, sélectionnées pour leur représentativité des divers types de marges : le canal de Corse, le Golfe de Gascogne ainsi que le canal du Mozambique.

L’exploitation des données recueillies sur les chantiers du Golfe de Gascogne et du canal du Mozambique a notamment permis une meilleure compréhension des systèmes pétroliers, ainsi que des processus contrôlant la formation de gaz biogénique.

Les équipes IFPEN ont contribué au projet Pamela dans le cadre de l'animation scientifique et de leur expertise sur la modélisation de bassin.

> En savoir plus (sur le site de l'IFREMER)